Tel est le titre de cet excellent article sur Elenbi.com. Anne de Montalivet évoque une modification structurelle de l'entreprise. Avec Internet les entrepreneurs ont dû repenser leur marketing et par là même leur vision de leur activité. Le mix s'en est ainsi retrouvé partiellement modifié.

  • Product : la dématerialisation d l'acte d'achat oblige à créer du lien entre vendeur et acheteur, l'image de marque est un enjeu stratégique
  • Price : l'accés à l'information a forcé la transparence au niveau des prix : l'e-consommateur obtient généralement un rapport qualité/prix optimal
  • Promotion : c'est l'avénement du marketing "one to one". On peut désormais personnaliser le message à destination de l'acheteur (Amazon)et lui demander son avis (lafraise)
  • Place : l'emplacement n'est pas un avantage compétitif, il est impossible de garantir un référencement durable. "Le réseau est très décentralisé, impossible sur internet de verrouiller son marché et d’empêcher l’arrivée d’un nouvel entrant". La place est Accessible

Au final, Internet a levé certaines limites. A une époque on croyait que le marketing communautaire était la clé car on n'arriverait jamais à faire du 1 to 1 mais aujourd'hui ce n'est plus le cas. Le web a remis le consommateur au centre des préoccupations. Le marketing se doit donc de prendre ce virage et d'emmener l'ensemble de l'entreprise avec. Nous ne sommes qu'aux prémices de cette tendance. Beaucoup de sociétés n'ont pas encore pris le parti d'intégrer une stratégie e-marketing dans leurs activités B2B. Nous y viendrons.

A lire sur le même sujet : Le marketing mix des blogs