Seth Godin profite de la sortie de Google Trends pour publier un article sur les types de trafic. Je vous invite à retenir ceci:

There's a long list of high-traffic sites (beginning with theglobe.com and extending to hotmail and many others) that couldn't monetize. They were stuck because the bait that got them the traffic had no room for a reasonable hook.(...) I think you want better traffic, not more traffic. You want to figure out why the right people will come, not build a sideshow that attracts exactly the wrong people.

J'ai envie de lâcher un "c'est tellement vrai". J'ai un peu peur que beaucoup de services web 2.0 n'aient pas bien réfléchi à ça. Avoir beaucoup de trafic c'est bien, mais le monétiser c'est mieux. Certains, comme Tagcloud, expliquent que du fait de leur trafic croissant, ils réflechissent à créer une vraie structure pour s'en occuper, blablabla... Mais comment vont-ils se rémunérer, là est bien la question.
Les sites de Ecommerce sont parfois énormément plebiscités, mais leur taux de conversion est bas. Si l'on prend l'exemple de la fnac, la plupart des visiteurs viennent voir leurs produits parce qu'ils ont des fiches techniques bien détaillées et des guides d'achats pertinents. Or, ces mêmes visiteurs achètent sur d'autres sites pour payer moins cher.
L'article de Seth nous alerte sur le fait qu'il ne s'agît pas de promouvoir son site pour avoir du trafic mais bien pour en améliorer le taux de conversion et donc ses revenus associés. Le Search Marketing nous aide en ce sens, vous obtenez généralement des internautes intéressés par votre service ou vos produits. Reste à savoir si votre offre présente un intérêt tel que les quidams du web seront prets à payer.